Des posologies non adaptées de céfépime peuvent conduire à la survenue de manifestations neurologiques graves chez le sujet insuffisant rénal. La plupart des cas de neurotoxicité sont apparus chez des patients insuffisants rénaux recevant des posologies supérieures aux doses recommandées, en particulier chez le sujet âgé. Bien que les symptômes de neurotoxicité soient généralement favorable à l’arrêt du traitement et/ou après hémodialyse, des cas d’évolution fatale ont été rapportés.

Posted on the ANSM website on 12 April 2018