Information destinée aux Oncologues, Hématologues Internistes, Neurologues et Pharmaciens hospitaliers

Des cas de leucoencéphalopathie multifocale progressive (LEMP), d’évolution parfois fatale, ont été rapportés chez des patients traités par la cladribine.
Des diagnostics de LEMP ont été signalés 6 mois à plusieurs années après le traitement par la cladribine.
Une association entre la cladribine et une lymphopénie prolongée a été rapportée dans plusieurs de ces cas.
Le diagnostic de LEMP doit être envisagé chez tout patient présentant des signes ou des symptômes neurologiques, cognitifs ou comportementaux de novo ou qui s’aggravent.
Si une LEMP est suspectée, les patients ne doivent pas poursuivre le traitement par la cladribine.

Posted on the ANSM website on 4 December 2017