Information destinée aux hépato-gastro-entérologues, infectiologues, internistes et pharmaciens hospitaliers

En accord avec l’EMA et l’ANSM, les professionnels de santé sont informés du risque de décompensation hépatique et d’insuffisance hépatique lors d’un traitement par Viekirax (ombitasvir, paritaprévir, ritonavir) avec ou sans Exviera (dasabuvir), notamment chez les patients ayant des signes de cirrhose avancée ou décompensée avant l’initiation du traitement.

Viekirax avec ou sans Exviera est dorénavant non recommandé chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée (Child-Pugh B) et reste contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique sévère (Child-Pugh C).

Par ailleurs, les patients cirrhotiques doivent faire l’objet d’une surveillance clinique et biologique appropriée à la recherche de signes ou symptômes de décompensation hépatique. Le traitement doit être arrêté en cas de signes de décompensation cliniquement significatifs.

 

 

Posted on the ANSM website on 6 January 2016