Information destinée aux médecins oncologues et médecins cardiologues

 

Des cas d’insuffisance cardiaque sévère, pouvant être d’issue fatale, ont été rapportés chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules ALK-positif  traités par crizotinib.Une insuffisance cardiaque (insuffisance cardiaque, insuffisance cardiaque congestive, diminution de la fraction d’éjection, insuffisance ventriculaire gauche, œdème pulmonaire).) est survenue chez des patients avec ou sans affection cardiaque préexistante, traités par crizotinib. L’apparition de signes et symptômes d’insuffisance cardiaque (dyspnée, œdème, rapide prise de poids) doit être surveillée.Si des symptômes d’insuffisance cardiaque apparaissent, des mesures adaptées telles qu’une interruption du traitement, une diminution des doses ou un arrêt du traitement doivent être envisagées.

 

 

 

Posted on the ANSM website on 15 October 2015