Information destinée aux gynécologues, médecins généralistes, sages-femmes, pharmaciens et infirmiers, ainsi qu’aux centres de planification ou d’éducation familiale (CPEF) et aux centres de PM.

Les résultats de l’évaluation menée à l’échelle européenne et les données relatives au risque thromboembolique associé à certains contraceptifs hormonaux combinés (CHC), sont diffusés à tous les prescripteurs de contraceptifs et tous les professionnels de santé susceptibles d’être confrontés à un cas de thrombose survenant lors de l’utilisation d’un CHC.

Il est notamment rappelé que :

  • Lors de la prescription d’un CHC, une attention particulière doit être portée aux facteurs de risque individuels actuels de chaque patiente, en particulier ceux relatifs à la thromboembolie veineuse (TEV), et à la différence de risque de TEV entre les CHC

  • Face à une patiente présentant des symptômes de TEV, la possibilité d’une thrombose induite par un CHC doit toujours être envisagée.

Des documents d’aide complémentaires seront mis en place pour faciliter la consultation, notamment un document d’aide à la prescription listant les points à vérifier avec les patientes afin de s’assurer de la pertinence de la prescription du CHC. Un document pour les patientes, décrivant les principaux signes et symptômes de TEV et de TEA afin de les y sensibiliser, sera également disponible.

 

Posted on the ANSM website on 12 February 2014