L’utilisation de la méthadone ne doit pas être banalisée en raison de sa toxicité propre, induisant un risque important de dépression respiratoire pouvant conduire au décès. Nous rappelons également l’intérêt pour les patients et leur entourage de disposer sur soi d’un kit de naloxone prête à l’emploi, antidote des overdoses aux opioïdes.

La méthadone, traitement de la dépendance aux opioïdes, est de plus en plus prescrite, témoignant d’une amélioration de la prise en charge des usagers de drogues. Elle fait l’objet d’une surveillance renforcée par l’ANSM et son réseau d’addictovigilance (CEIP-A) depuis plus de 10 ans. Le dernier bilan montre que:

  • la méthadone est depuis plusieurs années, la première substance impliquée dans les décès chez les usagers de drogues. En 2018, elle est directement impliquée dans 35 % des décès rapportés dans l’étude DRAMES (163 décès sur un total de 464).
  • son usage détourné augmente: son injection, son obtention illégale (don ou deal), sa consommation en milieu festif, de manière occasionnelle, par des sujets naïfs aux opioïdes, et parfois par des sujets mineurs ; avec des conséquences graves.

Posted on the ANSM website on 16 July 2020